Je sais, je suis la reine des jeux de mots !! hihihi… mais sérieusement, à quel point faut-il se méfier du poisson lorsqu’on est enceinte ?

Tout d’abord, sachez qu’il est recommandé d’en manger 2 à 3 fois par semaine. Le poisson une excellente source de protéines et de vitamines qui contient généralement peu de gras saturés et de cholestérol (mauvais gras). Il est aussi une excellente source d’acides gras essentiels tels que les oméga-3 qui jouent un rôle important dans le développement du cerveau et de la vision du bébé.

La ou ça devient problèmatique c’est lorsqu’on mange du poisson avec une haute concentration de mercure. Le mercure peut traverser le placenta et s’accumuler dans les tissus du foetus. L’enfant peut aussi être exposé après la naissance lors de l’allaitement. Voici donc une petite idée des poissons à privilégier et ceux à éviter lorsqu’on est enceinte, qu’on souhaite le devenir ou qu’on allaite :

À privilégier : anchois, capelan, omble, merlu, hareng, maquereau, meunier noir, goberge, saumon, éperlan, truite arc-en-ciel, corégone, crabe, crevette, palourde, moule, huître et Le thon pâle en conserve.

À manger modérément (Consomez moins de 300 g par semaine) : Le thon blanc en conserve.

À éviter (Consomez moins de 150 g par mois) : Thon frais/congelé, le requin, l’espadon, le marlin, l’hoplostète orange et l’escolier.

Pour tout les autres, vous pouvez faire des recherche plus poussées sur internet ou sinon, ne dépassez pas les 150 g par mois (qui est la recommandation pour les poissons avec une concentration élevé).

Pour plus d’informations : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/environ/mercur/cons-adv-etud-fra.php

Bon appétit ! Geneviève

Publicités