Tout est plus stressant quand on devient maman. En fait, c’est écrit sur le contrat en petit caractère : « Chaque enfant vient avec un paquet de soucis, qui vous suivera tout le reste de votre vie ». Je ne sais pas ce que je donnerais pour ne pas tout le temps avoir le cerveau qui roule à 100 milles à l’heure pour m’assurer que tout mon petit monde va bien en tout temps.

Ce weekend, mon amie Julie passait le cap des 30 ans. Un grand jour ! On a « booker » grand-maman pour un peu de gardiennage, j’ai acheté un superbe gâteau au fromage et je me suis mis une bonne bouteille de vin sous le bras. Bref, on était prêt à faire le party.

Arrivée chez Julie, on a bu un verre de vin à ses 30 ans. J’ai aussi bu un verre pour contrer mon stress de maman qui fait garder ses enfants pour la première fois. J’en ai ensuite bu un autre pour fêter ma soudaine bonne humeur (quand ça fait 9 mois qu’on a pas bu, c’est pas long qu’on devient pompette). Puis, c’était au tour des cocktails. Le cosmopolitain dans mon verre à la « Sex in the city » était une révélation. J’en ai bu… disons plusieurs.

On a vraiment eue beaucoup de fun (en fait, avec le taux d’alcool que j’avais dans le sang, c’était dur de faire autrement). Après avoir perdu la notion du temps et rit pour tout et pour rien, j’ai dû mettre fin à ma soirée de débauche (bon, là, j’exagère peut-être un peu). Une bouteille d’eau dans une main et une gravol dans l’autre, je me met donc en route pour la maison (mon chum étant le chauffeur désigné, ÉVIDEMMENT !).

Cette nuit, mon plus jeune à bu à 3h30 et ce matin, mon plus vieux nous a réveillé à 5h30. Même si j’ai l’impression que ma nuit n’a durée que 15 minutes, que je vais être fatiguée pendant les 3 prochaines semaines et que je ne pourrai plus jamais cacher les cernes noires que j’ai sous les yeux, je peux vous dire que ça vallait la peine. Heureuse de retrouver ma petite famille, j’ai pu faire une petite pause de stress-de-la-maman.

Chin-chin !

Geneviève

Publicités