Mon namoureux ne sort pas souvent seul. Depuis qu’on est ensemble, on est pas mal toujours collé l’un a l’autre. Tout n’est pas toujours parfait et parfois même, on ne se supporte plus mais, on s’aime beaucoup, ce qui nous aide à tenir le coup, même pendant les périodes difficiles. Malheureusement, l’arrivé de bébé#2 est une période qui peut être qualifié de « difficile ».

Donc, mon namoureux, pour sa fête, a reçu des billets de la Coupe Grey. Bon, moi ça ne m’interesse pas vraiment, voir, pas du tout. Lui, parcontre, était TRÈS content. Hier, il me laissait seule pour une de ses rares soirées de gars et, à quelque part, j’étais contente qu’on passe du bon temps chacun de notre côté.

Question de ne pas m’ennuyer pendant que namoureux fait le party, j’ai décidé d’aller magasiner avec ma maman. Mon fils est super content, il aime tellement sa mamie ! Malgré tout, il cherche papa et se demande pourquoi il nous laisse tomber comme ça.

J’ai déjà fait ça avant… mais pas depuis bébé#2. Un enfant l’hiver, c’est beaucoup de stock. Habille bébé#1, (« oui, oui amour, faut mettre le foulard il fait froid dehors ! »), convainc bébé#1 de s’habiller comme il le faut, habille bébé#2, embarque dans l’auto, le sac à couche est là, la poussette aussi, on a des couches… Il est ou papa ?!? Mon fils s’ennuie déjà de son héros.

Laissez moi vous dire que deux enfants, c’est pas deux fois plus de stock. Les bagages décuples ! Coudonc, comment ça se fait que j’avais jamais remarqué à quel point sortir de chez moi est long et fastidieux ?

Ah oui. Le papa. On ne peut pas dire qu’il sert à rien celui là. C’est lui qui habille bébé#2 pendant que je m’occupe de bébé#1. C’est lui qui attache les enfants dans l’auto. C’est lui qui se bat avec la poussette brisée qui ferme juste si on tient ce bouton là avant de tirer sur cette poignée-ci (je vous jure, c’est tout un tour de passe passe !) C’est aussi lui qui me donne un bisou quand je suis à bout et que j’ai besoin de me faire dire que je suis une bonne maman… Il est ou papa ?!? Mon fils commence à trouver ça long.

Pendant que je lance tout nos achats pêle-mêle dans le coffre parce que j’ai les doigts gelés, que le vent froid frappe le visage de mes enfants de plein fouet et que je suis pressée, j’avoue, tout bas, que moi aussi je m’ennuie de papa

Geneviève

Publicités