Évidemment, la seule chose sur laquelle on peut compter quand on est une maman, c’est que rien n’est prévisible. Plus jamais un plan préparé méticuleusement d’avance sera exécuté comme tel. À bas la routine !

Papa m’a préparé une surprise de taille le 13 février, comme quoi le vendredi 13 peut être une belle journée. Rien d’exceptionnel en tant que tel, une soirée juste entre nous, pendant que mamie garde les enfants. En tant que couple, c’est le cadeau rêvé parce que des moments de solitude lorsque nous sommes assez réveillé pour en profiter, c’est rare. Très rare. Si cette soirée de discution agréable et détendue est accompagnée de sushi à volonté, c’est carrément le paradis. Kudos à papa pour une soirée qui m’a rappelé pourquoi on s’aime autant.

Ma bulle à éclaté assez rapidement samedi matin, parce qu’être une maman veut aussi dire être exposé à tout les virus du monde. Je me lève avec tout les muscles de mon corps qui m’ordonne de me recoucher. Tout les plans de la journée tombe à l’eau parce que maman à une grippe musculaire et ça veut dire que toute la famille est paralysé (eh oui, on est si importante que ça les mamans !) J’ai tout de même pris le temps de dire à mes amours que je les aime mais je n’ai malheureusement pas pu apprécier les crêpes choco-framboises…

Qui a dit que la Saint-Valentin est obligatoirement le 14 de 0h01 à 23h59 ? Vendredi 13 était tout ce dont j’avais besoin pour réaliser que la Saint-Valentin doit maintenant fêté au moins une fois par mois ! Un couple sain dans une famille saine !

Geneviève

Publicités