You are currently browsing the monthly archive for mars 2009.

Quand on m’a dit « origami » tout ce qui m’est venu à l’esprit est un cygne de papier. Pourtant, il y a un MONDE complet de projet décoration à faire. Vous pouvez y penser ? Vous pouvez le réaliser en papier !

Je suis une maman dans la moyenne bien de mon temps. J’aime mes enfants à la vie à la mort, je pense à eux d’abord et avant tout et j’avoue apprécier quelques heures de solitude ici et là, mais SEULEMENT quand je les sait entre bonnes mains. Je me rapelle qu’avant d’être maman, j’avais plein d’autres priorité qui sont toujours à quelques part… Dans un ordre différent !

Je suis, entre autre, ambitieuse. Enfant, il me semblait possible de faire tout ce que je voulais, si bien que même adulte, j’avance parfois naivement vers des buts un peu farfelus. C’est ce que j’appel l’effet « Disney » : Les petits sont aussi fort que les grands, ceux qui sont nuls au hockey (ou n’importe quel autre sport !) deviennent les meilleurs en un rien de temps… Les paysannes marient des princes… Rien n’est impossible ! *rires*

Quand nous avons commencé à travailler sur Sauterelles et Coccinelles, j’ai retrouvé l’énergie et l’envie de faire plus et d’aller plus loin. J’étais plus qu’heureuse quand j’ai réalisé que je n’avais pas besoin de mettre mes ambitions de côté puisque la boutique n’empiete pas sur ma vie de maman. Bon… Je me couche plus tard et j’écoute moins la télé mais ça en vaut plus que la peine !

Cette semaine, mes instincts de maman sont revenu à la charge à l’idée d’abandonner mes enfants (c’est un mot vraiment atroce mais je n’en trouve pas d’autre…) pour venir vous rencontrer au Salon Maternité, Paternité, Enfants. Ne vous méprenez pas, j’ai VRAIMENT hâte d’être là ! J’ai juste du mal à laisser mes fils… ma routine du dodo… mes soirées collé-collé… et mes soupers en famille plusieurs jours de suite !

Les mamans le savent, il est très rare de mettre nos envies avant nos enfants. Je me sens tellement égoiste même s’ils m’en doivent plus d’une… Aux nombres de fois ou j’ai écouté « Diego » plutôt que les nouvelles de fin de soirée…

On se voit le weekend prochaine j’espère !

Geneviève

On sait comment faire des bébés depuis déjà longtemps mais lorsque nous sommes les premièrs de notre entourage à faire le saut, personne nous dit comment c’est une fois rendu en bas ! Voici donc un petit cours de bébé 101 du point de vue d’en papa (ça fait changement!) version petitmonde.com écrit par Colin Cooper.

Les besoins de votre bébé

Une fois que votre bébé est né, vous avez besoin de savoir comment il «fonctionne» pour assurer la satisfaction de tous ses besoins. À vrai dire, ils se réduisent à une très courte liste de trois: la nourriture, le sommeil et le contact humain. Il a aussi besoin qu’on le change de couche entre six et douze fois par jour, mais vous le saviez probablement déjà.

Sans doute, votre conjointe verra-t-elle à ces besoins la plupart du temps, surtout si elle allaite. Toutefois, si vous comprenez de quoi il retourne avec votre bébé, vous pourrez prendre la relève dès qu’une occasion se présentera. Votre conjointe se sentira rassurée si vous démontrez de l’intérêt et si vous tentez de développer vos capacités à prodiguer des soins au bébé. En outre, chaque minute d’interaction entre votre bébé et vous offre la chance d’établir des liens entre vous. Vous saurez quand votre bébé voudra satisfaire l’un ou l’autre de ses trois besoins essentiels, parce qu’il vous le signalera au moyen d’une technique éprouvée depuis des millénaires: il pleurera.

La nourriture
On dit que le bébé moyen prend environ 12 «repas» par jour, alors qu’il entame une phase de croissance rapide après l’accouchement. En fait, durant les quelques jours suivant sa naissance, votre bébé perdra environ 10% de son poids, mais le regagnera dans les prochaines semaines. Par la suite, son poids augmentera rapidement durant la première année, souvent jusqu’à un demi-kilo (environ une livre) par semaine.

Votre bébé peut se nourrir exclusivement de lait pendant les premiers six mois au moins, avant d’être graduellement sevré pour recevoir une alimentation solide. Tant le lait maternel que le lait maternisé renferment tout ce dont le bébé a besoin pour son développement normal, quoique le lait maternel soit le seul qui contienne les ingrédients naturels qui renforceront son système immunitaire.

Le sommeil
Les bébés ont besoin de beaucoup de sommeil. Et, à moins que le vôtre n’ait un problème, comme les coliques, qui le feront pleurer des heures durant, vous vous demanderez probablement ce qu’il en est de toutes ces histoires à propos de nuits sans sommeil. En effet, si vous êtes chanceux, votre congé de paternité peut s’avérer une période très tranquille.

Votre bébé traverse une énorme phase de croissance, il a eu une venue au monde traumatisante et il apprend une toute nouvelle façon de vivre. Pas étonnant qu’il soit fatigué! Cependant, il est peu probable que votre bébé dorme durant de longues périodes; il s’éveillera probablement au bout de trois ou quatre heures, le jour comme la nuit – ça, c’est la partie pénible.

Graduellement, la quantité de sommeil requis diminuera, mais il aura pourtant besoin de dormir 12 heures par nuit à l’âge de trois ans. Le défi pour votre conjointe et vous sera de lui inculquer de bonnes habitudes de sommeil pour vous assurer qu’à cet âge, il ne vous réveillera pas encore au milieu de la nuit.

Le contact humain
De nombreuses études ont démontré l’importance du contact humain pour un sain développement mental et physique des bébés. Nous nous sentons tous mieux après un câlin – et votre bébé ne fait pas exception. Malheureux d’avoir été expulsé du ventre si confortable de maman, il aura besoin de tout le réconfort qu’on pourra lui donner pour être heureux dans ce nouveau monde. Vous pouvez penser qu’il devrait commencer à développer une certaine indépendance le plus tôt possible, mais le laisser en pleurs dans son jeune âge ne fera que lui faire sentir qu’il est seul au monde et que personne ne l’aime. Par contre, le prendre dans vos bras l’aidera à le sécuriser émotivement. En effet, vous seriez renversé d’apprendre combien votre bébé s’attend à ce que vous le preniez dans vos bras durant les six premiers mois, car il tente alors de retrouver les sentiments de sécurité et les mouvements qu’il a connus dans le ventre de sa mère.

L’instinct de survie
Votre bébé manifestera une gamme de réflexes au cours des six premiers mois de vie, lesquels sont tous liés à la satisfaction de ses besoins essentiels – en fait, il s’agit d’une série de réflexes instinctifs de survie profondément enracinés qui font partie du caractère humain depuis l’origine.

Le réflexe de la succion. L’instinct naturel du bébé le pousse à sucer tout ce qui est introduit dans sa bouche – le sein de sa maman, la tétine d’un biberon ou votre doigt. C’est un réflexe de survie crucial et une forte succion est le signe d’un bébé en santé. Il peut aussi sucer son pouce ou un autre doigt pour s’apaiser lui-même.

Le réflexe des points cardinaux. Chatouillez le côté de la joue de votre bébé et il se tournera vers vous pour tenter de sucer votre doigt; cela l’aide à trouver sa nourriture. Chatouillez les lèvres de votre bébé pour l’encourager à boire. Ce réflexe dure pendant toute la période d’allaitement.

Le réflexe de la préhension. Si vous mettez un doigt dans la main de votre bébé, il l’agrippera bien fort. Sa prise peut-être si ferme que vous pourriez presque le soulever par les bras. Ce réflexe disparaît généralement au bout de quatre mois environ.

Le réflexe de sursaut. Quand votre bébé entend un gros bruit ou qu’il est déplacé brusquement, il projettera ses mains de chaque côté, les doigts écartés. Ensuite, il ramènera ses bras contre sa poitrine, les poings serrés fermement et le tout se terminera probablement par une séquence de pleurs.

Le réflexe de la marche. Si vous tenez votre bébé debout sous les bras et laissez ses pieds en contact avec une surface plane, il esquissera naturellement des mouvements de marche et cherchera à avancer. Ce réflexe disparaît habituellement quand il a atteint l’âge de deux mois.

Le réflexe de plongeon. Quoique vous ne devriez jamais laisser votre bébé nager sous l’eau, si vous placez votre nouveau-né sous la surface pendant un court moment, il nagera avec bonheur parce que ses poumons se ferment automatiquement sous l’eau.

Les enfants ADORE découvrir le monde qui les entoure et rien n’est plus amusant pour une maman que de les regarder faire. Ce qui peut paraitre simple pour nous, est tellement impressionnant pour eux ! Ce weekend, redécouvrez les mystères de la science avec vos yeux d’enfant !

  • Ce qui flotte, ce qui coule – Remplir un grand contenant transparent d’eau. Disposez un tas d’objets sur la table (riz, raisin, morceaux de spaguetti, des sous, morceaux d’éponge ou de liège, etc…) Demandez ensuite à votre enfant s’il pense que le morceau qu’il laissera tomber flotterra ou pas.
  • Une recette gluante ! – Mélangez, avec vos mains (ou celles des enfants!), 1 tasse de fécule de mais et 1 tasse d’eau pour voir ce qu’il se passe ! Vous pouvez ajouter du colorant à cette mixture amusante !
  • Carillon d’eau-ré-mi – Alignez 8 verres rempli d’eau au 1/8, 2/8, 3/8, etc… Et jouer de la musique ! Amusez-vous à mettre plus ou moins d’eau dans 1 verre pour visualiser le fonctionnement avec votre enfant !
  • Mais… C’est super statique ! – Prenez un plat de styromousse (non utilisé, évidemment) et coupez en le coin. Fixer le milieu du petit styromousse au centre d’une assiette d’aluminium. Frottez le reste du styromousse dans vos cheveux et déposez le à l’envers sur la table. Prenez l’assiete d’alu avec la poignée de styromousse, et laissez la tomber sur le plat. Doucement, avancez votre doigt jusqu’à ce qu’il touche l’assiette. AH ! Une décharge !! Si vous soulevez l’assiette par « la poigné » et que vous le retouchez, vous en aurez une autre !! Et ainsi de suite… Je sais que mon fils adorera ! Regardez l’explication visuelle.
  • Des bulles géantes ! – Faites la solution savonneuse avec vos enfants ! Mélangez une tasse d’eau avec 2 cuillères de savon à vaisselle. Pour faire des bulles géantes, Coupez deux pailles (6 pouces). Coupez une corde de cotton de 24 pouces de long. Passez la corde dans les pailles, attachez les bouts ensemble solidement et cachez le noeud dans une paille. Tenez le par les pailles pour le tremper dans une assiette de solution de savon et bougez lentement vos bras dans les airs…! Notez que la mixture fonctionne mieux le lendemain.

Venez nous rencontrer, du 2 au 5 avril 2009 au Salon Maternité, Paternité, Enfants à la place Bonaventure, ESPACE W13 !

Pour l’occasion, nous vous offrons d’acheter tout nos produits sur place et donc, d’économiser les frais d’envoi ! Si un produit n’est plus disponible lors du salon, il nous fera plaisir de prendre votre commande et de vous l’envoyer sans frais supplémentaire.

Nous sommes heureuse de mettre à votre disposition un espace dessin pour occuper enfants et papas pendant votre magasinage !

Venez aussi participer à notre concours, qui vous permettera de gagner un panier-cadeau rempli de produits Sauterelles et Coccinelles !

On a tellement hâte de finallement vous voir !

Geneviève et Stéphanie

picture-12picture-11L’explication est en anglais et c’est beaucoup trop long pour une traduction dans le blog mais je trouve que le projet vaut la peine d’être partagé. Vous pouvez littéralement prendre l’image ou le dessin de votre choix (fait par vous ou par votre petit amour) et le transformer en toutou ! Prenez notre que tout ce qui est fait à l’ordinateur dans la méthode peut très bien être fait à la main.

Téléchargez la méthode – Faire votre propre toutou !

Amusez-vous !!

J’aime pas vraiment les toutous. On en a toujours trop et ça prend tellement de place ! Mon fils parcontre les adore. Il aime les mettre tous dans son lit avant d’aller au dodo. Je me dis donc, aussi bien joindre l’utile à l’agréable et choisir des toutous qui vont bien avec la décoration !

Avant d’avoir des enfants, j’ai eue un peu peur de ne pas aimer les miens. Une crainte assez commune, je crois. Mon fils à 2 ans et demi et il a maintenant une personnalité bien à lui. Je suis très heureuse de vous dire que finallement, on s’entend plutôt bien lui et moi !

Au dodo de ce samedi, après l’histoire, la chanson, le rappel (j’en ai toujours un !), j’ai attaqué mon fils de avec une rafale de bisoux. Il m’a arrêté (Déjà ? J’ai même pas eue le temps d’envoyer une armé de chatouille !), il s’est approché et il m’a donné un gros bisoux sur le nez ! Vous aurez devinez que les bisoux « non-commandé » sont les plus beaux cadeaux qu’un enfant peut vous faire…

Je dis tout les soirs à mon fils à quel point je l’aime (gros comme le ciel, évidemment) et que je suis fière de lui… Samedi, c’est avec la larme à l’oeil que j’ai ajouté à quel point je n’aurais pu choisir un meilleur fils que lui.

La PREMIÈRE question qui m’est venue à l’esprit quand j’ai appris ma première grossesse est « Qu’est ce que je ne dois pas manger ? » On veut le mieux pour notre petit pois et il est facile de tomber dans l’excès et, surtout, paniquer pour rien. Parlez en à mon chum, qui en a vu de toute les couleurs après que j’aie réalisé que le fromage que j’avais acheté était au lait cru (j’avais SPÉCIFIQUEMENT demandé au fromager s’il l’était !). Pourtant, j’ai un beau garçon en santé maintenant. Alors, on prend des notes mais on ne s’énerve pas pour une petite écartade. Le stress est aussi nocif pour le bébé !

What not to eat when you are pregnant:

  • Viandes et Poisson cru ou peu cuit
  • Oeufs cru – Même la mayonnaise maison et certain dessert. Parcontre, la mayonnaise du marché, aucun problème, puiqu’elle est pasteurisé.
  • Viande froide et saucisse hot dog Sauf si cuit
  • Poisson fumé (Je sais c’est triste !)
  • Poisson à haut taux de mercure
  • Fromage à pâte molle – Feta, Brie, Camembert, Bleu, etc. (Sauf si pasteurisé)
  • Foie
  • Pâté – Peu importe le type
  • Cafés, Thés et boissons gazeuses – En fait, la caféine est à limiter. Donc si vous mangez beaucoup de chocolat… Limitez vous aileurs ! Sinon, pas plus de 2 tasses de café par jour ou 5 boissons gazeuses.
  • Alcool – Aucune goutte. Aucune.

Après la naissance de mon premier, j’ai mangé une tonne de saumon fumé et des sushis !! Il a vallu la peine que je me prive pendant 9 mois parcontre 🙂

Un peu d’organisation vous aidera à garder vos bonnes habitudes. Voici 3 idées à mettre en place cette semaine :

Organisez vos espaces poubelle – Placez un bac de recyclage à côté de chaque poubelle de la maison incluant les poubelles de salle de bain ! C’est si facile de jeter un papier dans les poubelles par pure paresse ! Aussi, un grand bac devrait être placé dans le cabanon, le sous-sol ou ailleurs dans la maison pour récuperer les items de recyclage spéciaux tel que piles, peinture, CD et DVD, etc…

Organisez votre épicerie – Prenez le temps de penser à votre liste épicerie avant de vous y rendre. Vous aurez la chance de déteminer les produits en saison et vous achèterez donc local. Une grande différence en matière de polution à laquelle on ne pense pas assez souvent !

Organisez votre transport – Le co-voiturage est si facile et agréable ! Quoi de mieux de passer 1 heure à boire un café et jaser avec une amie ? Vive le traffic ! Aussi, le weekend, jumellez vos activités de façon à faire le plus avec le moins de km possible.