Cette année, ma fête des mères était l’exemple parfait d’une journée dans la vie d’une d’une maman dans toute sa spendeur : de l’imprévu, du don de soi, de l’altruisme… C’est ça être une maman…!

C’est comme une nouvelle tradition dont je ne peux pas me débarasser… Toutes les fêtes, tout les ans, mon fils me donne… Un rhume. C’est pas que j’apprécie pas les cadeaux mais c’est difficile de profiter des beaux moments quand on a la morve au nez.

La fête des mères cette année n’était pas une exception. Je vous écrit diretement de mon pyjama enroulé dans une grosse doudou, parce que la fièvre ne me réchauffe pas assez. Évidemment, Mon grand garçon y a été d’un élan de générosité car en plus d’être lui même malade, il a aussi donné plein de beaux bisoux (a.k.a. microbes) à son petit frère. J’ai passé MA journée officielle des mamans à bercer, consoler, moucher et frissonner (le dernier est un symptôme de ma grippe !). Puis, quand est venu le temps de MON moment préféré, mon petit bonheur, l’heure du dodo… Papa est allé couché les enfants à ma place parce que j’étais déjà coma sur le sofa.

MA journée ? J’ai une journée dans l’année et c’est tout ce que je réussi à en faire ? Ça y est, je sens une petite révolte… mais c’est PAS JUSTE !!

Je décrète que la fête des mères est à une date subjective et que cette année, elle ne me convenait pas. Je la déplace donc au weekend prochain… Et au weekend suivant. En fait, je déclare que le mois de mai est le mois de maman !!!  Être maman, c’est de l’imprévu, du don de soi, de l’altruisme mais c’est aussi le POUVOIR de changer les rêgles !!! Faut bien trouver de quoi s’amuser avec ce qui nous reste… !

Geneviève

Publicités