Toutes les mamans sont différentes. Tout les bébés sont différents. Pourquoi est-ce qu’on s’attend donc toutes à ressentir les même sentiments ?? Lorsque j’ai eu mon premier garçon, j’étais fière et heureuse mais plusieurs semaines se sont écoulées avant que je puisse ressentir l’amour inconditionnel que j’ai pour lui aujourd’hui. Je l’aimais, oui. Mais j’avais l’étrange sentiment au plus profond de moi que quelqu’un, quelque part était pour venir chez moi le chercher… Comme si je gardais l’enfant d’une autre ! J’avais du mal à croire qu’il était bien à moi et j’ai pris quelques temps pour me faire à l’idée…

J’ai été chanceuse car quelques mamans m’avait fait part de leurs expériences. L’amour inconditionnel n’arrive pas nécéssairement en même temps que bébé et certaine mères ont un plus grand décalage que d’autre. Ces confessions m’ont permise d’être en paix avec moi-même et d’apprécier la maternité au maximum. Puisque les mamans aussi honnête (c’est difficile d’avouer ce genre de chose !) sont rare, je vous fait part de ce texte, écrit par Lisa Emmerich, pour toute les mamans et futures mamans qui n’ont pas eue la chance d’avoir des femmes aussi rassurante que moi autour d’elle.

BOND RATE par Lisa Emmerich
It took me a long time to fall in love with my baby.
Version traduite par google translate.

Publicités